FÊTE DES PAPA

              "Mon père, ce héros au sourire si doux..."

                                                                              

              L'archétype du père évolue avec le temps.

               Autrefois héros et pilier de la famille, le père était l'homme

               solide sur qui la famille s'appuyait et se construisait.

              Des figures paternelles à la fois sévères et tendres

              se dessinent ainsi à travers les textes littéraires.

               Dans ce poème de Victor Hugo, c'est tout le paradoxe

               de cette figure paternelle qui transparaît : le père

              couvre ses enfants de recommandations

               inquiètes, mais sans jamais perdre

               sa douceur et sa tendresse :

              Vois-tu, papa n'a pas le temps d'être en colère,

              Il n'est jamais beaucoup fâché, parce qu'il faut

              Qu'il regarde les fleurs, et quand il fait bien chaud

              Il nous dit : N'allez pas au grand soleil nu-tête,

              Et ne vous laissez pas piquer par une bête,

              Courez, ne tirez pas le chien par son collier,

              Prenez garde aux faux pas dans le grand escalier,

              Et ne vous cognez pas contre les coins des marbres.

                    Victor Hugo