Voir avec les yeux du coeur

Introduction

Cette histoire vécue reflète la vie adulte d'un homme qui a dû faire face à bien des embûches pour apprendre à surmonter son problème de vision.

Je suis né en 1949 à Robertville, un petit village acadien, au Nouveau-Brunswick. J'y ai passé la plus grande partie de ma vie, ce qui explique pourquoi l'histoire que je vais vous raconter se passe surtout dans ce village.

Je suis le quatrième d'une famille de huit enfants et mon enfance s'est déroulée normalement, comme dans bien des familles. A cette époque, mon problème de vision ne s'était pas encore manifesté. La maladie que je portais en moi sans le savoir n'a commencé à m'affecter qu'au moment où j'étais dans l'armée.

Cette maladie étant progressive, j'ai donc réussi à mener une vie normale comme tous les jeunes de mon âge jusqu'à ce que j'atteigne l'âge de vingt-six ans. Afin de vous aider à comprendre ce que j'ai dû vivre, je vais vous expliquer comment se manifeste cette maladie.

Cette maladie implique une diminution progressive du champ de vision, jusqu'au point où, avec les années, on perçoit les choses comme si on regardait dans un petit tunnel. Lorsque le champ de vision est réduit à son maximum, cette maladie s'attaque à la vision centrale, ce qui mène à la cécité complète. En connaissant une réduction du champ de vision, il en résulte que les individus éprouvent de la difficulté à voir le soir. Les premiers symptômes de cette maladie se manifestent surtout par des difficultés à voir des objets dans la noirceur. Au début, ceci ne crée pas trop de difficultés, mais quand la maladie progresse, les problèmes s’ajoutent.

Dans les chapitres qui vont suivre, je vais tenter de vous faire comprendre les difficultés auxquelles j'ai dû faire face pour être en mesure de mener une vie paisible et agréable.

Pour la première fois de mon existence, j'ouvre toutes grandes les portes de mon intimité et je vous invite à partager ma souffrance et mon désespoir. Les chapitres qui suivent traiteront de certaines difficultés surmontées par ma famille et par moi-même. Heureusement, mon épouse m'a appuyé et ne m'a pas surprotègé. J'ai été victime de l'hérédité, car ma cécité est causée par une maladie héréditaire communément appelée la rétinite pigmentaire. Ne cherchons donc pas à comprendre cette maladie car il y a pas moins de vingt sortes de références. Disons seulement qu'elle s'est manifestée sérieusement après avoir atteint la vingtaine. Et bien, pourquoi ne pas commencer ce voyage ensemble?

 

  • Retour au début du site!

  • Chapitre 1 !