VOIR AVEC LES YEUX DU CŒUR

La chasse

Chapitre 9 (page 1)

Depuis mon tout jeune âge, j'ai toujours aimé la nature. Au fil des années, je développai une passion pour la chasse à l'orignal. Depuis plusieurs années, pour limiter le nombre de chasseurs, la chasse ne se pratique que trois jours par année. De plus, les chasseurs ne peuvent avoir ce permis qu'à tous les cinq ans. On doit aussi procéder avec une demande et les noms des détenteurs sont tirés au sort.

 Bien entendu, si vous êtes moindrement malchanceux, vous ne devenez jamais éligibles pour cette chasse.Afin de participer au maximum et d'augmenter leurs chances d'être choisis, les gens forment normalement des groupes de quatre ou de cinq personnes.

Comme tous les amateurs de chasse, je pratiquais ce sport avec un groupe d'amis et, comme eux, je faisais une demande pour mon permis à tous les cinq ans. Je pouvais donc aller passer trois belles journées dans le bois pour essayer de déjouer le roi de la forêt en utilisant des stratégies diverses à chaque année. Bien que la chasse ne se pratiquait que pendant trois jours, pour nous, elle commençait en juillet et se terminait en octobre. Dès juillet, nous nous mettions à la recherche d'un endroit fréquenté par le gibier, mais dont personne ne connaissait l'existence. Nous voulions mettre toutes les chances de notre côté.

Après avoir trouvé l'endroit considéré le meilleur, nous passions des journées entières à construire un abri. Aussi, nous profitions de ces moments pour rêver à la façon dont nous allions nous y prendre pour attirer le plus gros des orignaux. Même si nous ne réussissions pas toujours, ces moments étaient peut-être les plus intéressants. Ils remplissaient notre vie de rêves. Plusieurs petites rencontres avaient lieu pour discuter des préparatifs et des petites fins de semaine étaient organisées pour aller acheter différents équipements sophistiqués. Ces préparatifs venaient remplir une partie de nos activités sociales.

Et bien, en 1981, j'obtins mon permis de chasse. Étant le seul de notre groupe à l'avoir obtenu, je crus bon d'aviser les autorités que j'étais aveugle. Ils ne voulurent pas faire d'excepttion dans mon cas et décidèrent de suspendre mon privilège de chasse. Ce fut un dur coup à accepter!

  • Accueil!
  • Retour au début du site
  • Suivant!